Ecriture personelle, traduction personelle. A propos de l'autofiction et du théâtre

Presque toute écriture littéraire est basée sur du contenu autobiographique - ceci s’applique probablement à l’ensemble de la littérature mondiale. Que cette matière devienne le contenu du texte et mène à une narration à la première personne du singulier, est un domaine d’expertise des Français, de Michel de Montaigne et Serge Doubrovsky, l’inventeur de l’« autofi ction », à Annie Ernaux et Emmanuel Carrère. Mais qu’en est-il de l’écriture à la première personne au théâtre, où plusieurs personnages représentent en général différents points de vue ? Ces pièces aux couleurs autobiographiques mènent-elles à une intimité particulière avec le public? Quels sont les défis auxquels sont confrontés les traducteur.trice.s et les interprètes de ces textes ?

Claudia Hamm, metteuse en scène, autrice et traductrice d’Emmanuel Carrère – entre autres – nous présentera les tendances actuelles de la littérature française à travers une analyse du terme d’« autofiction ». Elle travaillera en direct avec le public en s’appuyant sur des extraits de pièces du festival « Pourama Pourama » de Gurshad Shahemann et « Elise » d’Elise Noiraud.

 

Cette conférence est financée par la « Weltlesebühne ».

 

 



Avec le soutien du Ministère de la Culture/DGCA

Nous remercions nos sponsors et partenaires