# Les barbelés | Festival Primeurs

Les barbelés!

Stacheldraht

De Annick Lefebvre | Traduction Sonja Finck

Das Foto zeigt die québecer Autorin Annick Lfebvre vor einem schwarzen Hintergrund. Sie blickt freundlich direkt in die Kamera. Lefebvre hat schulterlange dunkle Haare und trägt dunkle Kleidung. Foto © Julie Artacho

Les barbelés Stacheldraht

Un appel à la force de la rébellion. Imagine qu’il ne te reste qu’une heure à vivre ; qu’est-ce qui te passe par la tête ? C’est la question que se pose l’autrice québécoise Annick Lefebvre dans cette pièce en monologue, envoyant son personnage non genré dans un galop agité et bouleversant à travers les pressions des attentes vécues au quotidien, tant dans la sphère privée que professionnelle : être de bons parents, avoir de bonnes relations sexuelles, une bonne carrière, de l’argent, être un bon enfant, bien éduquer tout en fonctionnant de manière adaptée. « Comment pouvons-nous parler d’amour et de notre vie sans parler de politique, de sexualité et de religion ? Comme si l’on pouvait séparer l’amour, le politique et la politique ? » nous dit ce personnage fictif qui est à la fois cycliste, parent, amant.e, enfant, activiste et désenchanté.e. Car cette personne fictive lutte contre un fil de fer barbelé qui étreint son corps, dont l’origine est inconnue et qui la contraint de plus en plus ... Un appel du coeur à prendre sa liberté et à vivre sa vie.

Avec le soutien de l’Antenne du Québec à Berlin.


[Translate to Française:]




Mise en lecture Nathalie Klimpel
Concept scénographique Mengqui Huang, Matthias Kowal, Claude Schmitt
Surtitrage Uli Menke

Avec le soutien du Ministère de la Culture/DGCA

Nous remercions nos sponsors et partenaires